La solution Diphotérine® est une solution de lavage d’urgence des projections chimiques oculaires et utanées. Elle est polyvalente, hypertonique et contient une molécule amphotère et chélatrice. C’est une solution aqueuse stérile. Lorsque la solution Diphotérine® est utilisée dans la 1ère minute(1) suivant la projection, et avec toute la quantité délivrée par le conditionnement, la décontamination externe avec la solution Diphoterine® a pour objectif de prévenir ou de minimiser l’apparition de lésions, et ainsi les risques de séquelles.

(1)Exception: LIS (douche oculaire 50 ml), la plus petite dose de Diphotérine® doit être utilisée dans les 10 secondes.

 

 

La solution Hexafluorine® est un dérivé de la solution Diphoterine® spécifiquement conçu pour décontaminer des projections oculaires ou cutanées d’acide fluorhydrique. Elle agit à la fois sur les ions corrosifs H+ et les ions toxiques F- de l’acide fluorhydrique (HF), en les neutralisant et les chélatant respectivement.

La solution Hexafluorine® peut également décontaminer les projections oculaires et cutanées d’ions fluorures en milieu acide.

L’Hexafluorine® ne fait pas effet sur les bases chimiques, les agents oxydants, les agents réducteurs ni les agents chélateurs.

 

 

Les produits chimiques corrosifs et irritants réagissent avec les composés biologiques de la peau ou de l’œil. Cela crée des lésions ou brulures cutanées ou oculaires dont les conséquences peuvent être très graves.

En cas de contact d’un produit chimique corrosif ou irritant avec la peau ou l’œil, il est très important de limiter les réactions de ces produits avec les tissus. Le produit chimique réagira avec le tissu tant qu’il est en contact avec lui et qu’aucune action ne stoppera son agressivité.

Pour décontaminer efficacement, il faut limiter le temps de contact et les réactions entre le produit chimique agressif et le tissu biologique. Pour cela, il faut:

  • retirer le produit chimique présent à la surface de la peau ou de l’œil
  • stopper la pénétration du produit chimique à l’intérieur du tissu et extraire le produit chimique qui a déjà pénétré
  • diminuer le potentiel corrosif ou irritant du produit chimique pour empêcher la formation de lésions.

 

Il faut donc agir le plus rapidement possible et éloigner le produit chimique de ses cibles biologiques. La prise en charge d’urgence nécessite donc de:

  • Déshabiller la victime. Si la projection a touché les habits, ceux-ci sont imbibés d’agent corrosif ou irritant susceptible de réagir s’il est en contact avec la peau.
  • Effectuer un lavage abondant qui permettra de retirer mécaniquement le produit chimique de la surface du corps et de le diluer pour le rendre moins agressif. Une action chimique potentielle de la solution de lavage peut également stopper l’agressivité du produit chimique et limiter ainsi les lésions qu’il cause sur les tissus.

 

Un lavage rapide et abondant permet donc une décontamination efficace des tissus qui ont été placés en contact avec un produit chimique dangereux.

«Laver abondamment à l’eau» – cette recommandation de décontamination de projections chimiques est historique et reste largement répandue. Toutefois, le lavage d’une projection de produit chimique à l’eau présente des avantages et des inconvénients.

C’est la première solution qui a été proposée pour la décontamination d’urgence de tissus mis en contact avec un produit chimique.

Le lavage à l’eau présente des avantages pratiques qui sont souvent avancés: sa disponibilité et sa polyvalence. En effet, l’accès à l’eau est en général facile. De plus, elle permettra de laver une grande majorité des produits chimiques avec la même efficacité.

L’action de l’eau sur une projection de produit chimique est mécanique: l’eau va laver le produit chimique et l’enlever de la surface de la peau ou de l’œil. Cet effet mécanique est le principal effet du lavage.

De plus, le lavage à l’aide d’une grande quantité d’eau va permettre de diluer le produit chimique. Moins le produit chimique est concentré, moins il est agressif pour les tissus biologiques.

Cependant, le lavage à l’eau a une action limitée et présente quelques inconvénients.

Le lavage à l’eau favorise la pénétration du produit chimique à l’intérieur des tissus. En effet, l’eau a une pression osmotique inférieure à celle de la peau ou de l’œil. Ainsi, une partie de l’eau utilisée pour le lavage va pénétrer à l’intérieur du tissu et entrainer avec elle un peu de produit chimique. Le produit chimique qui aura pénétré pourra ensuite réagir avec les tissus et créer des lésions et des brulures. Cette action est appelée «Effet Wash-In».

Le lavage à l’eau n’a aucune action sur le produit chimique qui a déjà pénétré dans les tissus. L’eau ne permet pas d’éliminer le produit chimique qui est déjà entré dans la peau ou dans l’œil. La quantité de produit corrosif ou irritant qui a pénétré va pouvoir réagir avec ses cibles biologiques et créer des lésions chimiques. Ainsi, si le produit chimique a déséquilibré l’équilibre physiologique, le lavage à l’eau n’aidera pas au retour à un état physiologique. Par exemple, un acide qui pénètre dans la peau va diminuer le pH du tissu qu’il contamine. Laver à l’eau ne permettra pas le retour à un pH normal pour la peau.

L’eau n’a pas d’action chimique sur la réactivité du produit chimique. Le lavage à l’eau ne permet pas de diminuer le danger présenté par le produit chimique.

Afin d’obtenir un résultat optimal, le délai d’intervention pour un lavage à l’eau est très court. Aux Etats-Unis, la norme de l’American National Standard Institute (ANSI) recommande de commencer le lavage dans les 10 secondes qui suivent une projection de produit chimique dans l’œil.

Finalement, le lavage à l’eau permet de:

  • Laver mécaniquement le produit chimique de la surface du tissu
  • Le diluer

Des études expérimentales ont montré que le lavage à l’eau n’était pas optimal et qu’il était possible d’améliorer la prise en charge d’urgence d’une brulure chimique, notamment pour les produits corrosifs et irritants.

Les douches et spray portables fonctionnent avec du CO2. Prevor travaille sans utiliser de gaz propulseur, nocif à la couche d’ozone de la Terre.

 

 

Protocole d’utilisation en entreprise
Lavage dans la première minute et en première intention avec tout le conditionnement de solution Hexafluorine®:

  • en cas de projection oculaire, utiliser un flacon de 500 ml de solution Hexafluorine® en première intention
  • en cas de projection cutanée, percuter une Douche Autonome Portable de solution Hexafluorine® de 5 l
  • en cas de petites projections cutanées (exemple: un doigt), un flacon oculaire peut également être mis en service, à la place de la DAP

La solution Hexafluorine®: une réponse immédiate au double danger corrosif et toxique des solutions HF. En cas de déversements accidentels, il convient d’établir également des mesures de premiers secours pour limiter le risque de contamination du personnel: l’absorbant neutralisant Trivorex® répond à ce type de problématique. Le risque d’intoxication par d’éventuelles vapeurs ne doit pas être négligé, la pénétration respiratoire étant rapide et pouvant être importante.

Protocole d’utilisation aux urgences hospitalières

  • Pour une projection oculaire, lavage avec 500 ml de solution Hexafluorine® puis protocole thérapeutique secondaire.
  • Pour une projection cutanée, lavage avec une DAPF 5 l et la possibilité d’utilisation du gluconate de calcium ou d’autres antidotes spécifiques en topique, en injection sous cutanée, voire en intra-vasculaire, sera étudiée selon les cas.
  • Si la brûlure dépasse 1% de la surface corporelle, des analyses complémentaires seront demandées: calcémie, kaliémie, magnésémie, phosphorémie.

 

 

La solution Diphotérine® a plusieurs sites actifs et grâce à ses propriétés amphotères, elle peut réagir avec des composés chimiquement opposés tels que acides/bases, oxydants/réducteurs, etc. C’est un composé chélateur. Son hypertonicité facilite également la création d’un gradient osmotique qui peut arrêter la pénétration des produits chimiques et aider à enlever les produits chimiques qui ont déjà pénétré.

 

 

La solution Diphotérine® est polyvalente. Ainsi, elle est efficace sur une gamme très large de produits chimiques/de groupes chimiques (plus de 1500 testés in vitro), comprenant des acides, des bases, des oxydants, des agents réducteurs, des irritants, des solvants, et des lacrymogènes. C’est par conséquent un choix logique quand il s’agit de décontaminer des projections de produits chimiques inconnus.

 

 

La solution Diphotérine® devrait être utilisée aussi vite que possible suivant toute projection de produits chimiques, à l’exception de celle d’acide fluorhydrique (HF) pour laquelle la solution Hexafluorine® doit être utilisée.
Parce qu’elle est active contre une grande variété de substances chimiques, la solution Diphotérine® est parti- culièrement bien adaptée dans les cas d’expositions à des produits chimiques inconnus.

*Liste des produits chimiques testés à voir et à télécharger sur www.tinovamed.ch.

Pour avoir un effet optimal, la solution Diphotérine® doit êtret utilisée aussi vite que possible après la projection chimique oculaire/cutanée et en quantité suffisante. Les employés/sauveteurs doivent être formés à utiliser l’intégralité du volume du conditionnement.

Parce que la solution Diphotérine® soulage très rapidement la douleur une fois la décontamination commencée, l’utilisation du volume complet du conditionnement doit être un sujet abordé lors de la formation des employés/sauveteurs.

 

 

Il n’est pas nécessaire d’avoir une formation spécifique pour utiliser le produit. Il est primordial d’avoir la réaction appropriée au moment de l’accident et d’utiliser tout de suite la Diphotérine® sans perdre de temps avant avec d’autres mesures qui soient moins efficaces ou pas du tout.

La solution Diphotérine® est non-toxique (LD50 > 2000 mg/kg orale/dermique aiguë, obtenues lors d’expériences animales). Aucune toxicité n’a été rapportée quant à son utilisation chez l’homme sur lieux de travail bien que le fabricant ait mis en place un programme de pharmacovigilance. Aucun effet mutagène n’a été détecté lors du test d’Ames.

La solution Diphotérine® elle-même et ses résidus de réaction avec un acide fort ou une base ne sont pas irritants pour des yeux de lapin. Elle n’est pas non plus irritante pour des yeux sains chez l’homme. Aucun effet nuisible n’a été rapporté sur son utilisation suivant des accidents de travail en milieux industriels. Chez le cochon d’Inde, la solution Diphotérine® n’a pas montré de caractère sensibilisant cutané. Il a été prouvé lors de tests d’écotoxicité que la solution Diphotérine® était non-toxique sur des organismes standards.

Puisque c’est un chélateur, la solution Diphotérine® peut être utilisée pour décontaminer des métaux (tels que des radioéléments tels que l’uranium-238, cesium-137, strontium/yttrium-90, et cobalt-60). Pour des poussières et autres substances chimiquement inertes, la solution Diphotérine®, solution aqueuse stérile, permet la dilution et le lavage mécanique. Cependant, la Solution de Lavage®, qui est une solution de rinçage isotonique de confort, est plus appropriée pour les poussières et autres substances chimiquement inertes.

La solution Diphotérine® peut être utilisée pour laver efficacement les produits chimiques actifs. Des cas ont été décrits suite à une exposition oculaire à des pastilles d’hydroxyde de sodium.

Le lavage à la solution Diphotérine® permet la dilution des pastilles et, en même temps, leur neutralisation: elle évite ou stoppe la brûlure chimique, selon le temps de contact. L’utilisation de la solution Diphotérine® n’est pas appropriée pour les expositions au phosphore blanc.

a) Est-ce que la solution Diphotérine® est active contre tous les produits chimiques?
La solution Diphotérine® a une efficacité limitée sur des expositions à l’acide fluorhydrique (HF) ou à des composés fluorés en milieu acide. Un produit dérivé, la solution Hexafluorine®, est disponible et efficace pour les cas d’expositions à l’HF. La solution Diphotérine® n’est pas recommandée pour la décontamination du phos-phore blanc.

b) Son efficacité dans les premières minutes reste-t-elle la même dans le cas d’une utilisation retardée?
Le lavage à la solution Diphotérine® est plus efficace s’il est effectué le plus rapidement possible après l’exposition chimique oculaire/cutanée (dans la 1ère minute (1)). Plus le lavage à la solution Diphotérine® est retardé, moins il pourra empêcher ou diminuer la gravité de la brûlure. L’utilisation retardée de la solution Diphotérine® peut arrêter l’action du produit chimique et un traitement spécifique sera nécessaire pour améliorer la cicatrisation de la brûlure. Une fois que les cellules exposées, au niveau oculaire ou cutané, ont été détruites par le produit chimique, la solution Diphotérine® peut ne plus être efficace.

(1)Exception: LIS (douche oculaire 50 ml), la plus petite dose de Diphotérine® doit être utilisée dans les 10 secondes.

L’utilisation de la solution Diphotérine® est en cours d’étude pour la décontamination des ingestions caustiques suivant un modèle sur des cochons. Les données préliminaires indiquent qu’elle peut être efficace dans cette configuration. Elle n’est pas actuellement conseillée pour cette utilisation chez l’homme. La solution Diphotérine® est non-toxique car la DL50 orale est supérieur à 2000 mg/kg.

La péremption a 2 ans permet de s’assurer:

  • que le produit a été remplacé avant qu’il perde sa stérilité
  • que la solution conserve toutes ses propriétés revendiquées
  • que le conditionnement distribuant la solution soit en état de fonctionnement (vieillissement du conditionnement dans un milieu industriel)

La Diphotérine® est proposée dans le monde entier sous le même nom. Seule l’Allemagne et l’Autriche forment des exceptions: pour ces marchés, c’est un autre stabilisateur qui a été choisi lors du développement du produit qui est décrit par l’appellation Previn®. La Diphotérine® et le Previn® ont une efficacité identique et le protocole d’application est le même.

La différence se retrouve seulement au niveau de la durabilité:

  • Durabilité de Previn®: 1 an
  • Durabilité de la Diphotérine®: 2 ans.

Il n’existe aujourd’hui aucun produit sur le marché qui regroupe simultanément les caractéristiques suivantes:

  • Agit activement sur les lessives, acides, solvants, réducteurs, agents chélatants et les agents oxydants
  • Est hypertonique
  • Est sans phosphate et son utilisation est inoffensive sans effet secondaire
  • Est utilisable sur les yeux et la peau
  • Son protocole d’application est clair

La solution Diphotérine®/Hexafluorine® est une solution hypertonique car elle permet d’éviter ou d’arrêter la pénétration de produits chimiques dans les tissus. Une pression hyperosmolaire crée un flux de l’intérieur vers l’extérieur des tissus: les produits chimiques sont alors retirés de l’intérieur des tissus et ramenés vers la surface de la peau ou de l’oeil. Avec une solution hypertonique, la décontamination est alors accélérée.

ACTUALITÉS

Les sauveteurs savent combien le traitement de blessures graves e...
Chaque industrie et chaque secteur d'activité présente ses propre...
Le nouveau Le Vert décontamine toutes les surfaces, les vêtements...
Saviez-vous qu'il existe des pansements détectables dans différen...
Votre entreprise ou votre immeuble est visité et utilisé par des...

FLASH

Un instrument utilisant la technologie de transillumination avec un grand cercle de l...
Sam®Splint Les produits Sam® Splint, Sam® Sling und SoftShell™ Splint: connu pour de...
Le dispositif de fermeture de plaies iTClamp™ permet de contrôler rapidement, fiablem...
Le pansement Snögg ne colle ni sur la peau, ni sur les cheveux, ni sur la plaie, mais...
Comme nouveauté, nous vous offrons au sein de notre gamme de produits un gel de gluco...

RISQUES CHIMIQUES

Les déchets des entreprises industrielles dont l'élimination incombe légalement aux p...
  Le B.T.P. ainsi que l'industrie du ciment sont deux secteurs au sein desquels des...
Les eaux usées industrielles (présence d’hydrocarbures, de détergents, d’acides, de b...
La maintenance est consacrée à maintenir l'activité de l'industrie au plus haut nivea...
Les services d'urgence doivent faire face à des accidents chimiques. Le temps d'inter...

FAQ

Décontamination du corps

Qu’est-ce que la solution Diphotérine®?

Absorbants

Comment lutter en cas de fuite ou de déversement?

EZ-IO® - système intraosseux

Dans quels cas l’EZ-IO® peut-il être utilisé?

Fermeture de plaies iTClamp™

Qu’est-ce que l’iTClampTM?

Northern Star Compass

Comment le Northern Star Compass s’allume-t-il?

comintour.net
stroidom-shop.ru
obystroy.com